Hannibal Jegham - karaté tunisien, karatéka tunisien, fédération tunisienne karaté

  • Hammam Sousse, Mr Hannibal JEGHAM avec Mr Samir Laâbidi, Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Education physique

    22/09/2009

    Hammam Sousse, Mr Hannibal JEGHAM avec Mr Samir Laâbidi, Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Education physique

    2009 commence fort pour le sport tunisien avec des décisions présidentielles qui changeront le paysage sportif… Mr Samir Laâbidi, Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Education physique, a annoncé début février, lors d’une conférence de...Lire la suite

  • Désignation de l’1/4 du nouveau bureau fédéral

    04/08/2010

    Désignation de l’1/4 du nouveau bureau fédéral

    La Fédération Tunisienne de Karaté (vendredi 4 juin 2010) a tenu, via quelques membres fédéraux et un représentant ministériel une assemblée générale extraordinaire. Début du mois de septembre 2010, Mr Samir LABIDI, Ministre de la Jeunesse, des...Lire la suite

Accueil

Hannibal Jegham , né le 6 août 1973 à Sousse, est un karatéka tunisien. Il est l'un des athlètes tunisiens les plus titrés tous sports confondus avec plus de 75 médailles internationales.

Quittant la Tunisie à l'âge de 21 ans, pour poursuivre des études doctorales en économie à l'Université Paris 12-Val de Marne, il devient sociétaire du club parisien du Sporting international de karaté, placé sous la direction du maître Serge Chouraqui. Avec ce club, il devient trois fois champion de France par équipe, cinq fois vainqueur de la coupe de France par équipe et deux fois champion d'Europe des clubs, en 1998 à Zlín (République tchèque) et en 1999 à Paris (France).

En janvier 1999, il est le premier Africain à gagner l'Open international de France de karaté dans la catégorie open, au stade Pierre-de-Coubertin de Paris, le tournoi le plus prestigieux de la planète karaté. En août 1999, il est vainqueur des Jeux panarabes d'Amman (Jordanie) et, en septembre 1999, des Jeux panafricains de Johannesburg (Afrique du Sud).

En février 2001, il est appelé, en tant que coach-athlète, à assurer l'encadrement de l'équipe nationale tunisienne de karaté en vue des préparations pour les Jeux méditerranéens 2001 organisés à Tunis au mois de septembre. Suite à cette compétition, la Tunisie se classe deuxième nation après la France au total des médailles. Le karaté tunisien entre alors dans une phase de performances mondiales.

En juin 2001, il reçoit l'Ordre national du mérite de la République tunisienne de la part du président Zine el-Abidine Ben Ali.

ImnalysCréation Imnalys